delmasimmobilier

Immobilier : qu’est ce que la surface au sol ?

À ne pas mélanger avec la surface de plancher, la surface au sol et le facteur d’emprise au sol de la future maison, il s’agit d’informations importantes à connaître lors d’une demande de permis de construire. Comment le calculer ? Peut-être voulez-vous aussi savoir ce que c’est et à quoi ça sert ? Cette mesure de la superficie que votre maison occupera sur votre terrain répond à des obligations précises.

Qu’est-ce que la surface au sol ?

La surface au sol correspond à la surface globale du bâtiment, y compris les murs extérieurs et excluant les débords de toit. Seuls les pergolas, balcons et porches avec soutènement sont pris en compte dans le calcul. Par contre, les balcons, auvents, moulures, corbeaux non soutenus ne le sont pas. Le facteur d’emprise au sol est une autre donnée qui vous permet de métrer la densité d’occupation du sol de votre maison sur l’ensemble du terrain. Ces mesures administratives sont cruciales pour déterminer le cadre juridique dans lequel la construction aura lieu.

Pourquoi votre mairie exige-t-elle des empreintes et leurs coefficients ?

La surface au sol permet d’identifier les autorisations d’urbanisme indispensables. En fait, pour les immeubles inférieurs à 20 mètres carrés, une déclaration préliminaire de travaux suffit. En plus de cela, une demande de permis de construction est essentielle. De plus, si la dimension de sol après travaux est élevée à 150 mètres carrés, elle devra être vérifiée par un architecte supplémentaire. Quant au facteur de la surface, votre mairie l’oblige à calculer le coefficient de la surface constructible, et elle doit respecter son plan local d’urbanisme.

Comment calculer la surface au sol de votre maison ?

Il ne faut pas le mélanger avec la surface de plancher, cela ne considère ni les façades ni les champs ouverts, comme les pergolas. Par contre, il tient compte des étages. Une fois que vous comprenez la différence, il est en fait assez facile de mesurer l’emprise au sol d’une maison et de calculer le coefficient.

Effectivement, il suffit de multiplier la largeur par la longueur de la base extérieure. Ensuite, pour obtenir le coefficient d’emprise au sol, vous divisez le résultat par la surface de la parcelle. En prenant comme exemple une maison d’une surface au sol de 120 mètres carrés, sur un terrain de 600 mètres carrés, le facteur de surface au sol serait de 0,2. En ligne, un expert dans ce domaine peut vous expliquer la surface habitable dont vous pouvez bénéficier.

Quitter la version mobile